Contact & coordonnées

Ouvert à tout public
le mercredi de 19 à 22 h

Iskis
6 rue Saint-Martin

35700 Rennes
Métro Sainte-Anne

Tél. : 02 99 33 26 08
cglbtrennes@live.fr
Facebook
Twitter
Instagram
 

J'adhère, je soutiens

Déduction fiscale : si vous êtes un particulier, votre don ouvre doit à une réduction d'impôt sur le revenu égale à 66% de son montant dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

Je soutiens, j'adhère, je donne ici.

Membre fier

La Fédération LGBTI+ regroupe les centres et associations LGBTI+ de France.

 

L'association a déménagé au 6 rue Saint-Martin !

Nos actualités

Actualités d'Iskis

Atelier Vie affective et sexuelle pour femmes transgenres

2018-03-20 09:41

0 commentaire(s)

Le Planning Familial, le CGLBT Rennes et l'association AIDES proposent un atelier pour femmes transgenres autour des questions de vie affective et sexuelle le samedi 14 avril 2018 après midi, de 14 h à 17 h au CGLBT de Rennes.

Ce sera l'occasion d'échanger entre femmes transgenres sur des questions de santé sexuelle dans un cadre confidentiel et non jugeant.

Par exemple, il sera proposé d'aborder selon les envies :
- Les oestrogènes / l'androcure
- La libido et le plaisir
- La santé sexuelle
- La lubrification
- Les infections vaginales chez les femmes transgenres
- Le coming-out auprès de ses partenaires
- Et tout autre sujet que vous souhaiteriez aborder.

Les places seront limitées, nous vous demandons de bien vouloir vous inscrire en avance pour nous permettre d'organiser au mieux cet atelier. Merci d'envoyer un mail à : rporion@aides.org

Vous avez des questions sur cet atelier ou son organisation, n'hésitez pas à nous joindre au : 06.69.45.15.82.

Pratique :
Samedi 14 avril de 14 h à 17 h
Au local, 3 rue de Lorraine
Réservé aux femmes transgenres
Sur inscription

Journée de visibilité transgenre 2018

2018-03-16 18:43

0 commentaire(s)

Comme vous le savez peut-être, le 31 mars prochain a lieu la Journée Internationale de Visibilité Transgenre (autrement appelée TDoV en anglais).

C’est pourquoi le dimanche 25 mars de 15 h à 18 h, le CGLBT Rennes proposera différentes activités à destination des personnes transgenres et de celleux qui les soutiennent :

● Un vide placard solidaire et gratuit : si vous avez des vêtements, chaussures ou accessoires que vous n'utilisez plus mais qui sont encore en bon état et que vous souhaitez les donner, n'hésitez pas à les apporter au local et à passer reprendre ce qui n'aura pas trouvé preneur⋅se ensuite ! De la même manière, vous pouvez aussi simplement prêter des vêtements pour la journée.

● Un atelier photo réservé aux personnes trans : vous pourrez poser avec une pancarte portant un message de fierté ou de revendication et ainsi fabriquer tou⋅te⋅s ensemble une collection de photos participant à la visibilité des personnes transgenres du CGLBT Rennes.

● La venue exceptionnelle de Sophie Labelle, autrice trans de bandes dessinées, et de Stop Harcèlement de Rue pour une discussion avec les participant⋅e⋅s.

N'hésitez pas non plus à apporter des petites choses à manger !

Pratique
Dimanche 25 mars, de 15 h à 18 h
Au local actuel, 3 rue de Lorraine
Gratuit
Ouvert à tou⋅te⋅s

Marche des Fiertés : réservez la date !

2018-03-16 16:37

0 commentaire(s)

La Marche des Fiertés LGBTI (lesbienne, gay, bi, trans et intersexe) de Rennes-Bretagne (également connue sous l'ancien terme « lesbian and gay pride ») constitue un événement populaire marquant de la capitale bretonne.

Événement engagé et citoyen, militant et festif, la Marche des Fiertés LGBTI de Rennes-Bretagne est un levier pour faire avancer une société de respect et à faire reculer les discriminations touchant les personnes LGBTI et leurs proches.

Jour de liberté permettant à chacun d’être présent sur l’espace public quelle que soit son orientation sexuelle ou son identité de genre, la Marche des Fiertés de Rennes-Bretagne permet d’interpeller tou⋅te citoyen⋅ne sur le vivre ensemble et le respect des diversités.

Cette année, une multitude d’événements l’accompagneront afin de constituer une véritable Semaine des Fiertés LGBTI. La programmation de cette semaine est en cour d’élaboration, et nous vous en tiendrons informé⋅e⋅s via notre site internet et les réseaux sociaux.

Veuillez cependant noter que la Marche en elle-même aura lieu le samedi 16 juin 2018. Réservez votre après-midi !

Réunion publique : solidarité avec les personnes migrantes

2018-03-15 13:57

0 commentaire(s)

Réunion de solidarité avec les personnes migrantes

Un collectif organisant un réseau de solidarité pour les personnes migrantes vous invite à une discussion le vendredi 30 mars à 19 h, au local du CGLBT Rennes.

Les projets sont la mise à disposition en plusieurs langues de documentation administrative et juridique, un plan des ressources utiles à Rennes, une ligne d’appel et de l’hébergement.

Apportez vos énergies et vos idées !

Pratique
Vendredi 30 mars, à 19 h
Au local, 3 rue de Lorraine
Gratuit
Ouvert à tou⋅te⋅s

Assemblée Générale Extraordinaire : Changement du nom de l'association

2018-03-11 17:27

1 commentaire(s)

Lors de l'assemblée générale du 21 janvier 2018, les adhérent⋅e⋅s ont voté la motion suivante :
"L'assemblée générale donne pouvoir au conseil d'administration pour mener la recherche d'un nouveau nom et un nouveau logo pour l'association, en collaboration avec les membres. Ces nouveaux nom et logo seront soumis à validation en assemblée générale extraordinaire".

Après avoir recueilli les propositions des adhérent⋅e⋅s en réunion de projets, l'association a consulté ses membres par le biais d'un formulaire en ligne sur la question du changement de nom de l'association entre le 12 et le 20 février.

Suite à cela, le conseil d’administration convoque ses membres le lundi 26 mars 2018 à 19 h 30 pour une assemblée générale extraordinaire (AGE), conformément à l’article 12 des statuts.

L’ordre du jour proposé sera le suivant :
● Choix du nom de l'association
● Étapes suivantes de la communication


Cette AGE est réservée aux adhérent⋅e⋅s. Les personnes qui n'ont pas adhéré depuis le 1er novembre 2017 ne sont plus adhérentes de l'association. Cependant, le local ouvrira à 19 h pour recueillir les adhésions de dernière minute.

Vous êtes adhérent⋅e, vous ne pouvez pas être présent⋅e ce jour-là, mais vous souhaitez quand même donner votre avis ? Vous pouvez télécharger une procuration ici.

Pratique
Lundi 26 mars 2018, à 19 h 30
Au local, 3 rue de Lorraine
Gratuit
Ouvert aux adhérent⋅e⋅s à jour de cotisation

Groupe Bi to be mars 2018

2018-03-08 17:46

0 commentaire(s)

En questionnement sur une éventuelle bisexualité (ou pansexualité) ?

Le jeudi 29 mars aura lieu le groupe Bi to be, le groupe non-mixte pour les personnes bisexuelles, pansexuelles ou en questionnement sur ce sujet.

Pas besoin d'être inscrit⋅e ou adhérent⋅e pour venir : si tu es en questionnement sur le sujet, tu peux venir poser toutes tes questions ; si tu es au clair sur ta non-monosexualité, tu es aussi bienvenu⋅e pour partager ton vécu.

Bref, venez nombreux⋅ses !

Pratique
Le Jeudi 29 mars à 19 h 30
Au local, 3 rue de Lorraine
Gratuit
Ouvert à tou⋅te⋅s

Atelier sur l'exploration du genre

2018-03-08 17:07

0 commentaire(s)

Cela se passe dans notre local, lors de la permanence du Mercredi 14 mars : un atelier créatif et multi-sensoriel focalisé sur ce que le genre signifie pour chacun⋅e d'entre nous, et comment l'exprimer quand on se débarrasse des étiquettes conventionnelles.

Nous explorerons le genre à travers les couleurs, le papier, le désordre et la méditation, et l'observation consciencieuse des limites du système binaire.

L'atelier sera une exploration, donc venez jouer et voyons où ça nous mène !

Pratique
Le Mercredi 14 mars
Au local, 3 rue de Lorraine
Centré sur la queeritude, ouvert à tou⋅te⋅s
Prix libre
L'atelier sera mené en anglais
Inscription obligatoire ici
Aucune activité de l'atelier n'est obligatoire.

Ciné-débat : Nous avons avorté - 1971, le manifeste des salopes

2018-03-05 21:11

0 commentaire(s)

Le CGLBT Rennes vous propose le 3e jeudi de chaque mois une soirée ciné-débat autour d'un film LGBTI, ou évoquant la vie des personnes LGBTI.

Ce jeudi 15 mars, nous vous proposons une soirée autour du documentaire : Nous avons avorté - 1971, le manifeste des salopes

Synopsis
Le 5 avril 1971, «Le Nouvel Observateur» publie à la une le «Manifeste des 343», signé par autant de femmes, anonymes ou célèbres. Par ce texte, toutes proclament s'être fait avorter. Alice Schwarzer, jeune journaliste allemande en stage à Paris et bientôt figure de proue du féminisme, relaie le message. Elle obtient que, le 6 juin, le magazine «Stern» fasse sa couverture sur 374 Allemandes – parmi elles, Romy Schneider – avouant avoir enfreint l'article 218 du Code pénal allemand, dont elles demandent l'abrogation. Retour sur ce moment historique, des deux côtés du Rhin.

Pratique
Jeudi 15 mars à 19 h
Au local, 3 rue de Lorraine
Gratuit
Ouvert à tou⋅te⋅s

Communiqué de presse de la Fédération LGBTI+

2018-02-23 11:31

0 commentaire(s)

Réfugié·e·s : au lieu de leur offrir sa protection, la France veut les placer en rétention !

tl_files/media/actus/2018/abdou.jpg

Partout en France, les associations membres de la Fédération LGBTI+ accompagnent des réfugié⋅e⋅s LGBTI qui demandent asile à la France. Ces personnes fuient les persécutions dans leur pays en raison de leur orientation sexuelle, leur identité de genre ou leur expression de genre. Victimes de persécutions dans leur pays d’origine (ostracisation, brimades, viols, meurtre de leur conjoint·e), elles fuient la mort qui les guettait à chaque instant.
 
Certaines d'entre elles ont obtenu un visa pour entrer en France, et celle-ci doit étudier leur demande. D’autres sont arrivées jusqu’à nous au péril de leur vie, par les pays européens frontaliers. La France s’appuie alors sur le règlement européen Dublin III pour refuser d’étudier leurs demandes et les renvoyer dans ces pays.
 
Par plusieurs circulaires, dont la dernière le 12 décembre, le ministère de l’Intérieur a ordonné aux Préfet⋅e⋅s d’appliquer une politique du chiffre quant aux expulsions vers les pays d’entrée. Plus grave pour les droits humains, le 15 février dernier, l'Assemblée nationale a validé une loi qui autorise le placement en rétention des personnes demandeuses d’asile en procédure Dublin afin de s’assurer qu’elles n’y échappent pas.

tl_files/media/actus/2018/elena.jpg

L’expulsion des réfugié·e·s vers le pays d’entrée en Europe est une aberration. Les personnes qui fuient leur pays et qui choisissent la France le font car elles parlent français ou parce qu'elles connaissent d'autres personnes originaires de leur pays qui pourront les aider. Les contraindre à effectuer leur demande d'asile dans un pays d'Europe dans lequel elles n'ont aucune attache les fragilise davantage, quand quitter son pays est déjà une terrible déchirure. Cette politique traduit une gestion bureaucratique par le chiffre de ce qui relève pourtant d’une politique humanitaire, conformément à la Convention de Genève de 1951.
 
Dans les associations de la Fédération LGBTI+, nous constatons chaque jour la fragilité supplémentaire des réfugié·e·s LGBTI, qui se sentent parfois également en danger parmi les personnes de leur communauté d'origine vivant en France, et qui craignent alors un outing, ou de nouvelles brimades. L'aide que nous apportons dans nos associations est primordiale. Nous permettons à ces personnes de rencontrer d'autres exilé·e·s LGBTI, nous les accompagnons dans leurs démarches administratives et, surtout, nous leur offrons un espace dans lequel se reconstruire sereinement.
 
Rappelons que l'Union européenne n’est pas homogène quant à la législation vis-à-vis des droits des personnes LGBTI, ni quant à leur acceptation dans la société. Expulser les réfugié·e·s LGBTI vers le pays de leur entrée sur le sol européen revient à les priver du soutien communautaire qui leur est indispensable et à les exposer au risque de nouvelles violences.

tl_files/media/actus/2018/sibel.jpg

Outre que nous nous opposons à la rétention des migrant·e·s de manière générale, le droit d’asile n’est pas compatible avec une politique du chiffre. Les réfugié·e·s doivent pouvoir défendre leur demande d’asile librement, et celle-ci doit être étudiée sans logique de quota. Les réfugié⋅e⋅s doivent pouvoir accéder aux associations LGBTI+ pour y trouver du soutien et poser les bases d'une nouvelle vie.
 
Le texte présenté en Conseil des Ministres ce 21 février nous révolte.
 
L’exil n'est pas un délit. Nous, associations de la Fédération LGBTI+, demandons à la France de respecter son devoir moral et réglementaire d'accueil des réfugié·e·s, des réfugié·e·s LGBTI en particulier, en les traitant non pas comme des chiffres à réduire mais comme des personnes.
 
 
 
Contacts presse :
- Kévin Galet, porte-parole, 06.11.98.11.69
- Antonin Le Mée, président, 06.88.76.82.01
- contact@federation-lgbt.org

Convivial' : St Patoche

2018-02-18 18:36

0 commentaire(s)

Hey, Colleens, Bucks and Shams!

Le 17 Mars prochain à 19 h 30, le local du CGLBT Rennes est ouvert et tout vert !

Le CGLBT Rennes vous invite à une soirée Convivial' façon festivités irlandaises à l'occasion de la Saint Patrick, que nous avons joyeusement renommée pour cette quatrième édition : « Saint Patoche, dix verts si fiers ».

Vert. Telle sera la couleur primordiale de cet évènement. Celle-là même que nous vous demanderons d'inclure dans votre accoutrement. Celle-là même que vous incorporerez dans les aliments que vous viendrez partager. Celle-là même dont se parera le local du CGLBT Rennes. De la joie et du partage pour célébrer cette fête celtique marquant le début du printemps et mettant à l'honneur l'île émeraude, telle sera la philosophie de cette soirée (gratuite, ouverte à tou·te·s).

Pratique
Samedi 17 mars à 19 h 30
Au local, 3 rue de Lorraine
Gratuit, ouvert à tou·te·s