Contact & coordonnées

Ouvert à tout public
le mercredi de 19 à 22 h

Iskis
6 rue Saint-Martin

35700 Rennes
Métro Sainte-Anne

Tél. : 02 99 33 26 08
contact@iskis.org
Facebook
Twitter
Instagram
 

J'adhère, je soutiens

Déduction fiscale : si vous êtes un particulier, votre don ouvre doit à une réduction d'impôt sur le revenu égale à 66 % de son montant dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Je soutiens, j'adhère, je donne ici.

Membre fier

La Fédération LGBTI+ regroupe les centres et associations LGBTI+ de France.

 

L'association a déménagé au 6 rue Saint-Martin !

 

Ce site n'est plus mis à jour.

Nouveau site web

Nos actualités

Plus loin

Plan gouvernemental de lutte contre l'homophobie et la transphobie

2012-11-01 16:20

0 commentaire(s)

La Fédération LGBT livre un communiqué au sujet du plan gouvernemental de lutte contre l'homophobie et la transphobie. Le CGLBT de Rennes souscrit à cette position : nous saluons l'initiative mais restons vigilant-es face à la mise en œuvre de ce plan.

Logo de la Fédération LGBT

Communiqué de presse de la FÉDÉRATION LGBT
Angers, mercredi 31 octobre 2012

Plan gouvernemental de lutte contre l'homophobie et la transphobie
La FÉDÉRATION LGBT salue cette première et reste vigilante quant à son application effective

Mercredi 31 octobre, Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement, a dévoilé au conseil des ministres son plan d'action contre les violences et les discriminations commises à raison de l’orientation sexuelle ou de l'identité de genre.

Fruit d'une mission interministérielle confiée par Matignon à Najat Vallaud-Belkacem, ce plan d'action gouvernementale, contre l'homophobie et la transphobie, reprend nombre des propositions issues des groupes de travail associatifs, auxquels la FÉDÉRATION LGBT a participé. Ce plan engage le gouvernement et nombre de ministères.

La FÉDÉRATION LGBT salue ce que jusqu'alors aucun gouvernement français n'avait eu la volonté, ni le courage politique de faire. Cette avancée est un premier pas vers une politique plus générale de lutte contre les discriminations et les représentations homophobes et transphobes, encore tellement ancrées. Pour s'en persuader, il suffira de prendre connaissance des déclarations de celles et ceux qui s'offusqueront de ces mesures.

La FÉDÉRATION LGBT a pris note que parmi ses revendications, et celles de plusieurs autres associations -Act Up, Aides, l'Ardhis, le RAVAD- certaines seraient traitées par le ministère de la Santé de Marisol Touraine, hors ce plan d'action. Sont concernées : la création d'un nouveau critère légal de discrimination lié à la séropositivité (la sérophobie), le refus du dépistage obligatoire, la question de droits au séjour, des soins posthumes, de la création de centres de santé communautaires.

L'ouverture du mariage aux couples de même sexe et à l'adoption, contenus dans le projet de loi présenté mercredi prochain en Conseil des ministres, étaient également hors du périmètre de nos discussions avec la mission interministérielle. Pas plus que la filiation, a fortiori l'autorité parentale, et la PMA, les grandes absentes du texte gouvernemental.
Pour la FÉDÉRATION LGBT ces points devront faire l'objet d'amendements présentés par les députés lors du débat parlementaire.

Ce plan d'actions fera l'objet d'une évaluation dans six mois, tandis qu'un comité de suivi va être installé.

Tout en se félicitant du travail fourni par les associations LGBT, la mission interministérielle et ses représentants, la FÉDÉRATION LGBT sera particulièrement attentive à ce que l'annonce de ce plan d'actions ne vienne pas perturber les débats du projet de loi sur le mariage et de l'adoption par les couples homosexuels, et ses améliorations encore largement nécessaires.

La FÉDÉRATION LGBT note que l'annonce de ce plan n'a fait l'objet d'aucune communication précise de budget quant à son application.

La FÉDÉRATION LGBT sera aussi attentive à la refonte du système statistique des services de police et de gendarmerie, par les ministères de la Justice et de l'Intérieur. Elle a gardé le souvenir du dossier Edvige.

La FÉDÉRATION LGBT a ressenti beaucoup de résistances au changement d'état civil libre et gratuit en mairie pour une vie sociale digne des personnes transgenres. Elle prend acte de la saisine de la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH) mais elle sera particulièrement attentive à ses réponses. C'est en effet la CNCDH qui avait émis un avis défavorable, le 19 novembre 2004, à propos du projet de loi relatif à la lutte contre les propos discriminatoires à caractère sexiste ou homophobe. Un avis accompagné à l'époque de la position subsidiaire du cardinal Jean-Marie Lustiger. Reste à la CNCDH, grâce à ses nouveaux membres, à faire la démonstration d'un nouvel équilibre établi sans influence religieuse.

Le gouvernement peut encore saisir l'occasion de la reprise du travail, par deux sénatrices, de la proposition de loi engagée par Michèle Delaunay pour soutenir une nouvelle proposition de loi novatrice à l'exemple de la loi argentine et de la résolution 1728 (2010) du Conseil de l'Europe, au bénéfice des personnes trans et transgenres.

Parmi les mesures annoncées ce mercredi :

- La facilitation de l'accès des personnes transgenres à un numéro de Sécurité sociale provisoire pour éviter les ruptures sociales.
- La saisine de la CNCDH pour obtenir une définition précise de l'identité de genre et de son intégration au droit français, ainsi que ses recommandations concernant le changement d'état civil des personnes trans et transgenres.
- Dans le même temps, la reprise au Sénat, par Michelle Meunier et Maryvonne Blondin, de la proposition de loi de Michèle Delaunay afin de l'améliorer.
- La reprise du groupe de travail au ministère de la Santé sur le parcours de soins pour les personnes trans et transgenres.

- Le recueil et l'analyse des cas d'homophobie et de transphobie, ainsi que la publication annuelle de ces chiffres, dans le cadre de la refonte du système statistique des services de police, gendarmerie, par les ministères de la Justice et de l'Intérieur.
- La commande d'une enquête de victimation à l'INED, visant à connaître les faits de discrimination ou de violences dont les lesbiennes, les gays, les bi, les personnes transgenres ont pu être victimes dans les deux années précédant l'enquête.
- L'élaboration de trames d'audition pour mieux accueillir les victimes dans les commissariats et gendarmeries.
- L'introduction d'un module d'accueil des victimes LGBT dans le cadre de la formation initiale des policiers, gendarmes et infirmiers.

- Le soutien des pouvoirs publics et renforcement de la ligne d'écoute de SOS Homophobie.
- Le passage de 3 mois à 1 an du délai de prescription des insultes, diffamations et incitations à la haine et à la violence homophobes et transphobes, par la mise à l'ordre du jour au Sénat de la loi Quéré pour seconde lecture.
- La mission de surveillance de la Miviludes face aux prétendues thérapies de conversion.
- La déconstruction des mécanismes de discriminations par la formation et la sensibilisation de chacun dès le plus jeune âge dès l'école, dans le domaine de la recherche et de l'éducation à la sexualité effective.
- La facilitation des agréments des associations LGBT pour les interventions en milieu scolaire.
- La prévention du suicide des jeunes LGBT comme priorité des ministères de l’Éducation et de la Santé.

- La mission du ministère de la Culture d'encourager les projets de représentations positives dans la société.
- La sollicitation du CSA pour des recommandations.
- La valorisation de l'histoire LGBT par des documentaires et le soutien à un futur centre d'archives LGBT.

- La fourniture d'outils spécifiques aux inspecteurs du travail.
- L'intégration de ces questions lors des discussions avec les partenaires sociaux.
- L'intégration de l'orientation sexuelle et de l'identité de genre à la charte de l'égalité de la fonction publique.

- L'entrée des associations homoparentales à l'UNAF.
- La formation des infirmiers à ces questions pour un meilleur accueil des personnes âgées LGBT, afin de rompre leur isolement.

- La confirmation du combat de la France pour la dépénalisation universelle de l'homosexualité dans le monde par une résolution aux Nations Unies sous la houlette des pays du Sud.
- Le rappel de ce combat auprès de l'Union européenne et de l’Organisation internationale de la francophonie.
- La modification de l'application du droit d'asile pour les personnes LGBT persécutées dans leur pays.
- La formation spécifique des personnels de l'OFPRA.

Stéphane Corbin,
porte-parole - 06 22 09 09 66
contact@federation-lgbt.org
www.federation-lgbt.org

Visuels pour l'ouverture du mariage

2012-10-30 12:29

0 commentaire(s)

Visuel sur l'Espagne

Olivier Borel de la LGP Lyon propose des jolis visuels pour alimenter la campagne pour l'égalité.

N'hésitez pas à les relayer, en mentionnant la source !

 

TenTen 2012

2012-10-09 08:33

0 commentaire(s)

Chaque année à la même date, la communauté LGBT algérienne se réunit pour célébrer sa journée, symbolisée par un acte simple, celui d'allumer une bougie le 10 Octobre à 20h00.

Cette année, pour sa 6ème édition, le Tenten se fête autour de l'Union, un thème fort pour dire à tous que peu importe nos différences, peu importe nos origines, pour le Tenten, la communauté LGBT forme une seule entité avec une seule voix pour briser les chaines du silence et démontrer notre existence.

Rappelons-le, en Algérie l'homosexualité est pénalisée par les lois 333 et 338 du code pénal. C'est pour cette raison qu’une association telle qu'Alouen, luttant contre toute forme de discrimination et de violence à l'égard de la communauté LGBT, fait en sorte de rendre le Tenten (Journée Nationale des LGBT Algériens) connu de tous, pour sensibiliser l’opinion publique et changer les lois.

La vidéo promotionnelle

Sur Facebook

Alouen ainsi que les autres mouvements LGBT algériens, seront cette année au rendez-vous pour tenter de rassembler la communauté et de la faire parler d’une seule voix.

Ensemble, Solidaires, Plus Forts !

La société avancera, avec ou sans l’Église

2012-08-15 11:45

0 commentaire(s)

Tandis que le gouvernement prépare l'ouverture du mariage civil et de l'adoption aux couples de même sexe, les conservateurs rassemblent leurs forces et jouent des muscles.

En un mois, déja deux éditoriaux d'Ouest-France, quotidien français au plus fort tirage, s'y sont attelés sous la plume de la famille Hutin, père et fille. Soutiens notoires de l'Église catholique, ils brandissent la menace d'une implosion de la société.

Ce mercredi 15 août, ce sont les paroisses françaises qui brandissent l'épouvantail de la chute de civilisation par la prière mariale proposée par le cardinal André Vingt-Trois. Prière nationale volant au secours de la France, elle entend défendre la famille traditionnelle : un homme et une femme et des enfants.

La manœuvre est habile. À aucun moment ne sont cités l'homosexualité, le mariage ou l'adoption. Cachée derrière des notions vagues, le clergé se défend de stigmatiser quiconque. Cependant, les collègues du cardinal Vingt-Trois nous offrent une explication de texte. Aucun doute n'est permis, c'est bien à l'égalité des droits que l'Église en veut.

Nous nous désolons de voir que des conservateurs choisissent un chemin qui attise la haine, sous couvert de leur religion. La réalité est qu'ils ont peur d'une société qui avance plus vite que leurs idées. L'Église répondra qu'elle respecte les personnes mais condamne ce qu'elles sont, qui elles sont. Peut-on vraiment croire à cette hypocrisie ?
La crise économique a également bon dos. L'avancée des droits mettrait à mal la stabilité de la société ? Au contraire, c'est d'apaisement social, d'égalité, de respect dont nous avons besoin. C'est à camper sur des positions rétrogrades qu'on risque la rupture.

N'en déplaise aux conservateurs, 65% des Français sont favorables au mariage pour tous et 53% à l'adoption par les couples de même sexe selon le sondage IFOP [1] du 15 août 2012. Parmi les ouailles du cardinal Vingt-Trois, 57% acceptent le mariage pour tous [2]. La société est prête à ce changement depuis le début de ce siècle, ce sont la loi et les législateurs qui ont du retard.

On notera que l'Église n'a pas inventé le mariage et n'en a pas l'apanage. L'archevêque de Lyon crie à l'ingérence du Parlement alors que ce dernier ne vise que la réparation d'une injustice du mariage civil. Nulle part il n'est question de mariage religieux et personne n'a suggéré que des couples de même sexe soient mariés par des prêtres.

Quant à l'homoparentalité, elle est une réalité. Plusieurs dizaines de milliers d'enfants grandissent aujourd'hui avec des parents de même sexe. De toujours, les schémas familiaux ont été divers et ne se limitent pas à des familles nucléaires hétérosexuelles. Le rôle du législateur est d'assurer la protection de chacun, quelle que soit la configuration de sa famille. Ce n'est pas à l'Église d'en juger.
Nous encourageons les ecclésiastiques à faire l'expérience de la vraie vie, à rencontrer ces personnes sur lesquelles ils déversent leur haine, ces parents qu'ils décrient, ces enfants pour lesquels ils s'inquiètent tant.

Ce qui nous attriste n'est pas tant de lire des propos haineux. Les positions de l'Église, nous les connaissons. Ce sont les conséquences qu'elles ont sur des populations déjà fragilisées. Ce sont ces jeunes que nous allons récupérer avec une estime d'eux-mêmes déplorable, ces moins jeunes qui sont passés à côté de leur vie à cause de la honte et de la peur que les discours homophobes ont imprimées en eux.
Nous ne baisserons pas les bras. Nous irons vers une société plus juste, plus ouverte, plus respectueuse. Nous choisissons le chemin du progrès et du courage.

[1] Sondage IFOP
[2] 25 % de pratiquants selon cet article de La Croix

Voilà les T !

2012-06-06 14:15

0 commentaire(s)

Une chouette campagne à destination des personnes transidentitaires vient d'être lancée. Par et pour les trans, c'est "Voilà les T" !

Si vous n'arrivez pas à voir la vidéo, cliquez ici !

Rendez-vous sur le site de Voilà les T !

Vous retrouverez des vidéos et des ressources documentaires et associatives.

Présidentielle : Le cap d'une Égalité réelle dans les 100 jours

2012-05-07 14:32

0 commentaire(s)

Nous relayons le communiqué de presse de la FÉDÉRATION LGBT et de la COORDINATION INTERPRIDE FRANCE.

Angers, lundi 7 mai 2012

PRÉSIDENTIELLE

======================================
Élection de François Hollande : l'espoir de l’Égalité pour les Lesbiennes, Gays, Bi et Trans
LA COORDINATION INTERPRIDE FRANCE ET LA FEDERATION LGBT FIXENT LE CAP D'UNE ÉGALITÉ RÉELLE DANS LES 100 JOURS

======================================

Au lendemain du 6 mai, nos associations prennent acte du résultat du second tour de la présidentielle qui porte François Hollande à l’Élysée. Un résultat auquel nos associations avaient appelé.

Avec François Hollande, l'Égalité des Lesbiennes, Gays, Bi et Trans (LGBT) est un espoir atteignable en raison de son Engagement 31, notamment sur les questions du mariage et de l'adoption pour les couples de même sexe. Pour autant, l'Égalité des LGBT ne se résume pas qu'à ces deux seules avancées nécessaires.

Cet espoir ne pourra se concrétiser qu'avec une nouvelle majorité parlementaire, issue des élections des 10 et 17 juin prochains, favorable à l'Égalité des droits.

L’Égalité dans les 100 jours
Nos associations fixent le cap d'une Égalité réelle dans les 100 jours qui suivront l'ouverture de la nouvelle législature, prévue le 26 juin, et pas en 2013 comme annoncée. Il n'est pas antinomique de mener de front des réformes structurelles, économiques et sociétales, surtout que les principaux textes sont prêts.

Nous savons que sur nombre de nos revendications des avancées significatives devront être consenties par le gouvernement issu du choix du nouveau président de la République, comme la mise en œuvre rapide d'un plan stratégique national pluriannuel de lutte contre l'homophobie et la transphobie, notamment en direction des jeunes dans le domaine de l'éducation, mais aussi au delà. Des avancées pour tendre rapidement vers une future égalité juridique et une réelle égalité sociale en fonction de nos attentes en matière de lutte contre le Sida, de PMA, de statut des couples binationaux et surtout des droits des personnes transgenres.

Si le projet de création d'un nouveau critère légal de discrimination lié à l'identité de genre doit être salué, nous serons très attentifs à l'application de la résolution 1728 du Conseil de l'Europe en vue du changement d'état civil libre et gratuit pour les personnes transgenres. Le projet de loi initié sur ce point est encore très insuffisant.

Nous resterons combatifs pour que nos droits, l'Égalité à laquelle nous aspirons tant, soient bien effectifs.

Campagne ÉGALITÉ LGBT 2012
Au lendemain du second tour nos associations poursuivent la campagne ÉGALITÉ LGBT 2012 (egalitelgbt2012.fr) qui s'ouvre aux élections législatives à travers l'interpellation des candidat(e)s, futur(e)s député(e)s.

Une campagne qui coïncidera avec l'ouverture du calendrier 2012 des Lesbian & Gay Pride* ou Marches des Fiertés LGBT, dès le 12 mai à Angers. Des Marches qui ont pour mot d'ordre national : 2012, l'Égalité n'attend plus !

 

Denis Lefèvre,
président de la Fédération LGBT
06 14 83 68 64
contact@federation-lgbt.fr

Stéphane Corbin,
président de la Coordination InterPride France
06 22 09 09 66
coordination@interpride-france.org

 

* 12 mai : Angers - 26 mai : Tours - 2 juin : Lille, Metz, Montpellier, Nantes - 9 juin : Bordeaux, Rennes - 16 juin : Biarritz, Lyon, Strasbourg, Toulouse - 23 juin : Auxerre, Caen - 30 juin : Paris - 7 juillet : Le Mans, Marseille.
* Lesbian & Gay Pride, Gay Pride, Pride : marques déposées, tous droits réservés Sofiged.

Action "Mariage pour tous" à Lannion

2012-04-11 17:52

0 commentaire(s)

Visuel de l'action

En tant qu'association LGBTH, & BraiseZ a à son actif quelques belles aventures depuis l'année dernière, nous avons pu montrer en plusieurs occasions que l'on pouvait se faire entendre, faire la différence et prouver la réalité du vivre ensemble. Aujourd'hui c'est une belle et grande idée que nous avons mise en place : Le 15 avril prochain, nous désirons vous marier tous !

Que vous soyez des couples femme/femme, homme/homme ou homme/femme nous croyons avec force que vous devez tous avoir les mêmes droits et le même bonheur de vous unir. L'égalité pour & BraiseZ n'est pas un vain mot, c'est une nécessité. Encore cette année, en 2012, le mariage reste fermé à une unique conception du couple et de la famille. L'amour est pourtant une chose commune à chaque personne, chaque couple. Et l'amour entre deux êtres a naturellement tendance à s'affirmer auprès de nos amis et de nos familles. C'est dans ce but qu'existe le mariage. Aucune raison n'est valable de le restreindre.

Notre fierté serait de rendre cette égalité réelle. Nous proposons donc aux couples de crier leur amour et leur désir de l'ouverture au Mariage Pour Tous par des mariages symboliques en ce 15 avril 2012. Le mariage étant une chose joyeuse et sérieuse, il a paru évident que seules les Soeurs de la Perpétuelles Indulgences du Couvent de Paris pouvait les officier.

Le programme est le suivant :

  1. vous vous inscrivez sur notre site [http://andbraisez.com/mariagepourtous/],
  2. vous venez,
  3. vous vous aimez !

En fin de journée, un laché de ballon est prévu afin d'y attacher vos voeux. Celui de notre association est évident "En 2012, le mariage pour tous" :)

Un mariage méritant des festivités, notre partenaire Le Chapelier ouvrira son bar afin de partager encore plus longtemps le bonheur de chaque couple !

Pour plus de détail :

Le village associatif, les animations de deux DJ et les mariages auront lieu entre 15h et 20H30 sur les quais de l'aiguillon, à Lannion.

L'after officiel d'après noce débutera ensuite à 21h30 au bar Le Chapelier, rue des Chapeliers, toujours à Lannion.

Vidéos du meeting LGBT

2012-04-10 19:22

0 commentaire(s)

Les représentants des 3 associations organisatrices
Crédit : Géraldine Aresteanu

Découvrez les premières vidéos des candidat-es ou représentant-es des candidat-es aux élections présidentielles sur le site :

http://egalitelgbt2012.fr/

Chaque candidat-e était invité-e à présenter ses propositions pour les LGBT et à répondre aux questions des militant-es.

Le CGLBT de Rennes n'était pas présent pour cause de Sidaction mais le cœur était là avec sa Fédération LGBT et la Comission Interpride.

Mariage religieux de deux homos musulmans

2012-02-29 19:02

0 commentaire(s)

Nous relayons le communiqué de nos amiEs de l'association HM2F :

Samedi 18 février 2012, en région parisienne : le mariage de deux homosexuels musulmans a été célébré.

Nous étions plus de quarante membres et sympathisants de HM2F ou ami-es du couple de mariés, à partager cette fête organisée en l'occasion du mariage de Qiyaam et Ludovic. Après un mariage civil en Afrique du Sud*, où ils se sont rencontrés il y a deux ans, les deux époux ont célébré maintenant leur magnifique mariage islamique en France. « Il faut briser le tabou. Tout est compatible, à condition d’être fidèle à ses valeurs. Tout les savants s’accordent à dire que l’islam n’agit pas sur les relations interpersonnelles. C’est une voie, pas un dogme », explique Ludovic à VSD**.

La cérémonie, à laquelle ont également été invités des associations LGBT *** chrétienne et juive, c’est déroulé en plusieurs temps : après un déjeuner aux plats très métissés, l’imam - Jamal, administrateur en charge du groupe Prière et Méditation de HM2F, maître de psychologie - a récité les prières traditionnelles avant de lire la sourate du Coran Al-Fatiha ; un imam Gay !? C’est possible affirme Jamal : « l’imam a une fonction sociale, peu importe ma vie privée ».

Ensuite notre frère et homme d’église - Thiebault, lui aussi membre de HM2F - a suggéré à tou-tes de se donner la main afin de réciter le Notre Père ; puis notre frère rabbi - Jérémie, membre également de HM2F - a récité les prières traditionnelles afin de bénir l’union de deux époux, en français puis en hébreu. Cette paix, cet œcuménisme, donnera les larmes aux yeux à plusieurs convives !

Il a été vraiment merveilleux de voir tout le monde ensemble. Il y avait une ambiance extraordinaire : tout le monde a dansé ensemble sur des musiques indiennes, orientales ou contemporaines. Et les cinq prières de la journée ont été accomplies ensemble, pour ceux et celles qui prient à la façon musulmane ; l’une d’entre elles à été guidée par une femme - notre sœur Judith Ijtihad.

Les époux ont eu la bénédiction de la mère, de la sœur et du père de Ludovic, venu-es pour l’occasion depuis Marseille où ils résident. Après les difficultés initiales à accepter un fils gai, le père de Ludovic dit maintenant : « Dieu peut tout pardonner, conclut-il, sauf le fait de causer du dommage à quelqu'un d’autre. A qui mon fils fait-il du mal ? Seul Dieu le jugera ».

Paradoxalement, c’est l'Etat français qui leur crée des problèmes en raison de l’imbroglio juridique et des discriminations envers les couples de mêmes sexes. La France ne reconnaît pas leur mariage conclut en Afrique du sud l’année dernière - le 12 août 2011 -, pourtant elle leur refuse également de se Pacser, en raison du fait qu’ils sont déjà mariés à l’étranger - la loi relative au pacs précise qu’il faut être célibataire pour conclure un Pacs… Quant la loi française évoluera-t-elle afin de permettre à tous les citoyen-nes de France de vivre leur amour en toute sécurité ? Les deux époux ont requis un examen de leur cas particulier par la Chancellerie ; prions pour eux. Le collectif citoyen des HM2F à également adressé en ce jour une lettre au Président de la République afin d'attirer son attention sur ces doubles discriminations.

LETTRE DISPONIBLE AU FORMAT PDF - http://www.homosexuels-musulmans.org/compte_rendu_BN.html

* En Afrique du Sud le mariage est autorisé depuis 2006, ce qui ne saurait faire oublier la situation dramatique et parfois mortelle que vive de nombreux gays et lesbiennes ou transidentitaires ailleurs en Afrique

** Un article est paru à ce sujet dans le magazine VSD du jeudi 23 février 2012 (VSD n° 1800, p.32).

*** Lesbienne, gay, bisexuel-le, transidentitaire ; nous remercions en cela David et Jonathan - tout particulièrement sa commission internationale -, le Beit Haverim, Carrefour des chrétiens inclusifs, Communion Béthanie.

NB : un compte-rendu rédigé sur les conseils avisées de notre association sœur en Italie, MOI.

Plus personnellement, le CGLBT adresse toutes ses félicitations à Ludovic, rencontré avec la Fédération LGBT !

Campagne Égalité LGBT 2012

2012-02-15 19:26

0 commentaire(s)

L'Inter-LGBT, la Fédération LGBT et la Coordination InterPride France ont le plaisir de vous annoncer le lancement officiel de leur campagne d'interpellation pour la présidentielle et les législatives intitulée « Égalité LGBT 2012 ».

Elle prend forme notamment à travers un site internet - www.egalitelgbt2012.fr - que nous vous invitons à relayer. Ce site est d'abord un site d'information du grand public, il contient :

  • le bilan de la mandature 2007/2012 vu par les associations LGBT
  • les revendications que les 3 principales fédérations d'associations LGBT ont décidé de promouvoir après des candidat-e-s à la présidentielle (puis dans un second temps aux législatives)
  • des témoignages et des contributions thématiques de nos différentes associations membres
  • dès la deuxième semaine de Mars nous publierons les retours et prises de position des candidat-e-s à la présidentielle concernant nos revendications
  • après l'élection présidentielle, le site sera remodelé pour l'interpellation des candidat-e-s aux législatives

La campagne « Égalité LGBT 2012 », une première dans le mouvement LGBT à travers les acteurs qu'elle rassemble (réunions des fédérations d'associations et des organisateurs de Marche des fiertés - Lesbian and Gay Pride de toutes les régions), se veut comme une campagne d'information du grand public et pédagogique sur les enjeux liés aux droits des LGBT et comme une action pour visibiliser les questions LGBT de manière plus générale dans la campagne électorale. Elle sera rythmée par des actions locales et un grand meeting national, le 31 mars à Paris.

PS : Sur le site vous remarquerez un photo de la Marche des Fiertés rennaise avec des militants de l'équipe du CGLBT !