Contact & coordonnées

Ouvert à tout public
le mercredi de 19 à 22 h

Iskis
6 rue Saint-Martin

35700 Rennes
Métro Sainte-Anne

Tél. : 02 99 33 26 08
cglbtrennes@live.fr
Facebook
Twitter
Instagram
 

Membre fier

La Fédération LGBTI+ regroupe les centres et associations LGBTI+ de France.

 

L'association a déménagé au 6 rue Saint-Martin !

Levée de l'interdiction des soins funéraires aux personnes séropositives : le changement c'est MAINTENANT !

2014-03-10 10:40

0 commentaire(s)

Logo de la Fédération LGBT

La Fédération LGBT se félicite du nouveau rapport du Conseil National du SIDA (CNS) rendu en juillet 2013 et publié le 3 février 2014. Cet énième rapport corrobore l'ensemble des avis rendus sur la levée de l'interdiction des soins funéraires aux personnes séropositives et décédées.

Depuis mars 2009, trois rapports différents émanant du CNS et du Défenseur des Droits ont tous conclu à la nécessité d'une évolution de la réglementation en la matière. Depuis l'apparition de l'épidémie, il est très clairement et scientifiquement prouvé qu'aucun risque sanitaire particulier n'est encouru par les personnels des sociétés de pompes funèbres.

L'Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) a également conclu en ce sens. La Ministre de la Santé, Marisol Touraine, s'est à plusieurs reprises dite favorable à la levée de cette interdiction. Serait-ce donc alors le Ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, qui ferait tout pour enterrer cette réforme ? Plusieurs sources s'accordent à dire qu'il aurait retardé la publication du rapport du CNS de juillet 2013 à février 2014.

La Fédération LGBT, et tout particulièrement la communauté gay déjà très durement touchée par l'épidémie de SIDA, enjoint avec force et détermination les pouvoirs publics à cesser de faire la sourde oreille face à la triple peine infligée aux séropositifs :
1- Discrimination homophobe
2- Discrimination sérophobe
3- Discrimination post-mortem
Madame Touraine, renieriez-vous votre parole déjà donnée ? Cette question est limpide et tous s'accordent à dire que cette interdiction n'a plus lieu d'être. Alors de grâce accordez au moins la dignité à nos morts !
Avis du CNS téléchargeable ICI

Revenir

Commentaires