Contact & coordonnées

Ouvert à tout public
le mercredi de 19 à 22 h

Iskis
6 rue Saint-Martin

35700 Rennes
Métro Sainte-Anne

Tél. : 02 99 33 26 08
contact@iskis.org
Facebook
Twitter
Instagram
 

Membre fier

La Fédération LGBTI+ regroupe les centres et associations LGBTI+ de France.

 

L'association a déménagé au 6 rue Saint-Martin !

 

Ce site n'est plus mis à jour.

Nouveau site web

Abdou est en liberté mais en situation irrégulière

2010-11-07 19:45

0 commentaire(s)

Nous relayons le communiqué de presse de la Lesbian and Gay Pride de Lyon, du Collectif Cigale de Grenoble et de SOS Racisme Rhône-Alpes au sujet de la remise en liberté d'Abdou. Ce jeune Sénégalais demande un statut de réfugié car il est menacé du fait de son homosexualité, pénalisée au Sénégal.

Abdou est en liberté mais en situation irrégulière, Eric Besson interpellé

Abdou n'est plus au Centre de Rétention Administratif par décision du Juge des Libertés et de la Détention. Par contre Abdou n'est pas véritablement libre. L'obligation de quitter le territoire français est toujours exécutoire. Abdou reste donc sur le territoire français en situation irrégulière.

La Lesbian and Gay Pride de Lyon, le Collectif CIGALE de Grenoble et SOS Racisme Rhône-alpes se félicitent de la décision empreinte de sagesse du Juge des Libertés et de la Détention. Par contre nos associations s'indignent de la décision de l'OFPRA de lui refuser le statut de réfugié.

Nous interpellons aujourd'hui Eric BESSON, Ministre de l'immigration, de l'intégration, de l'identité nationale et du développement solidaire, pour lui demander solennellement la régularisation d'Abdou.

Nous tenons à rappeler que conformément à l'article 6 de la directive 2004/83/CE, le statut de réfugié, au titre de l'asile conventionnel ou de la protection subsidiaire, doit être accordé aux personnes Lesbiennes, Gaies, Bi et Trans ayant été ou risquant d'être persécutées par les pouvoirs publics de leur pays d'origine, ou par quelque autre acteur non étatique.

Nous tenons également à rappeler les engagements de campagne de Nicolas SARKOZY en avril 2007 « Être persécuté en raison de sa sexualité, c'est choquant et inadmissible. La France doit faire sienne cette position chaque fois qu'un homosexuel est martyrisé parce qu'il est homosexuel.».

Au Sénégal, Abdou risque de subir des traitements inhumains et dégradants du fait de son orientation sexuelle. L'expulsion vers son pays d'origine va exposer Abdou à la haine, aux persécutions, à des peines de prison, qui détruiraient la nouvelle vie qu'il s'était employé à bâtir, ici, en France, avec le soutien de sa mère et de ses frères. Au Sénégal pour le chef du Gouvernement, Souleymane Ndéné Ndiaye : « l'homosexualité est un signe de crise des valeurs et d'insécurité ». Dans de nombreuses déclarations, il exhorte les chefs religieux et les croyants à combattre cette orientation sexuelle. Il a d'ailleurs exigé que son Gouvernement réprime plus sévèrement les relations entre personnes de même sexe. Les associations de défense des droits humains ne cessent de dénoncer la vague croissante d'arrestations d'homosexuels au Sénégal.

Monsieur le Ministre, l'état français doit accorder protection à Abdou ainsi qu'à toute personne persécutée en raison de son orientation sexuelle dans son pays d'origine.

Revenir