Contact & coordonnées

Ouvert à tout public
le mercredi de 19 à 22 h

Iskis
6 rue Saint-Martin

35700 Rennes
Métro Sainte-Anne

Tél. : 02 99 33 26 08
cglbtrennes@live.fr
Facebook
Twitter
Instagram
 

Membre fier

La Fédération LGBTI+ regroupe les centres et associations LGBTI+ de France.

 

L'association a déménagé au 6 rue Saint-Martin !

17 mai : Journée internationale de lutte contre les LGBTIphobie

2018-04-30 11:49

0 commentaire(s)

Chaque 17 mai, la diversité des orientations sexuelles et des identités de genre est célébrée lors de la journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie. Elle donne lieu à de nombreuses actions de sensibilisation du public aux discriminations envers les personnes lesbiennes, gaies, bies, transgenres et intersexes.

Cette date commémore la décision de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), en 1990, de retirer l’homosexualité de la liste des maladies mentales.

En 2018, les LGBTIphobies demeurent. Elles sont toujours ancrées dans le quotidien, et se rencontrent dans le cadre de la famille, de l’emploi ou encore des loisirs. Les administrations ne sont pas en reste, avec les difficultés rencontrées par les couples homoparentaux dans la reconnaissance de la filiation.

Malgré une amélioration du cadre législatif français, les discriminations ne tarissent pas. Présentes aussi bien en milieu urbain qu’en milieu rural, elles touchent toutes les classes sociales, tout au long de la vie.

Aussi, nous vous invitons à la projection du film Ouvrir la voix d’Amandine Gay, le jeudi 17 mai à 20h15, organisée par SOS Homophobie au cinéma L’Arvor. La projection sera suivie d'un échange sur le racisme et les LGBTIphobies.

Le samedi 19 mai, de 10h à 18h, nous vous convions place de la Mairie. À l’occasion de cette journée internationale contre les LGBTIphobies, nous y tiendrons un village associatif avec la participation de SOS Homophobie, Sexclame!, du Planning Familial et de Aides, afin de condamner sans détour les actes et propos LGBTIphobes, soutenir l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) sans discriminations, à tou⋅te⋅s et, dans le contexte actuel d’aggravation des manquements aux droits des personnes migrantes et demandeuses d’asile, demander le droit d’asile systématique pour les personnes fuyant les persécutions à raison de leur identité de genre ou leur orientation sexuelle et l’abrogation des accords de Dublin.

Revenir

Commentaires